Ophélie Ba : ses débuts dans le monde du mannequinat

Rencontré lors du défilé de Création Kabibi et la boutique de Guylfie nous avons repéré un jeune mannequin, Ophélie Ba qui débute dans le métier du mannequinat, elle se livre à cœur ouvert et nous explique son petit parcours, les difficultés, les avantages et les combats de ses débuts dans le monde du mannequinat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_
« Bonjour Ophélie, nos lecteurs se languissent à l’idée de savoir qui es-tu ? »

– Je m’appelle Ophélie (Amina pour les intimes). J’ai eu 20 ans il n’y a pas très longtemps, je suis d’origine africaine (sénégalo-ivoirienne), j’étudie la communication et je débute dans le mannequinat. Pour l’instant je suis free lance car je ne me suis pas encore présentée en agence (ce qui ne devrait pas tarder).

« Quand as-tu commencé à défiler ? »

– J’ai participé à mon premier défilé en Novembre, à l’ambassade de Bruxelles à Paris, le défilé a été organisé par une icône de la mode au Sénégal « Adama Paris » qui est une styliste. Depuis j’en ai enchaîné plusieurs jusqu’à aujourd’hui.

« Pourquoi avoir choisi cette voie ? »

– La voie du mannequinat m’attire énormément, c’est une passion qui grandit en moi chaque jour que Dieu fait. Il m’arrive de regarder Fashion TV toute la journée, et de passer des après-midi à feuilleter des Vogue.
_
« Quelles sont les difficultés dans ce domaine ? »
_
– Les difficultés sont clairement de pouvoir trouver un véritable réseau professionnel, de plaire aux agences. Il faut aussi faire très attention a son apparence physique, prendre soin de sa peau, manger très sainement. Et bien sur, être au bon moment au bon endroit (je me comprends).
 _
« Pourquoi avoir participé à Miss Sénégal ? »
_
– Miss Sénégal était un feu de départ pour moi, je ne suis pas une fille qui à toujours eu confiance en elle. Avant le casting j’ai été préparée par une très bonne amie à moi qui à su me mettre en valeur et me briefer pour que je prenne confiance en moi, j’ai nommé Diandra. J’ai même gagné l’aventure.
 _
« Comment as-tu su que c’était un faux concours ? »
_
– Malheureusement, j’ai était victime d’un faux comité. Le président n’a pas rempli ses obligations et a abusé de la confiance des finalistes, des prestataires,  des partenaires et autres. Je ne m’en suis rendue compte qu’une fois l’événement passé que c’était un faux et que je ne tirerais aucun avantage à me présenter comme étant miss Sénégal France Prestige 2015.
 _
« Quelle leçon tires-tu de cette expérience ? Cela t’a t-il découragé ou encouragé à continuer sur cette voie ? »
_
– Je suis une fille super vive et on ne m’a pas appris à m’arrêter sur un échec. Suite à ça, ma détermination à poursuivre mes rêves à fortement augmenté. J’ai rencontré, par la suite, de fabuleuses personnes aux shootings, et défilés auxquelles j’ai participé.
 _
« Aurais-tu des conseils à donner à des jeunes filles qui comme toi, aimeraient se lancer ? »
_
– Le seul conseil que j’aurais à donner pour l’instant c’est ayez confiance en vous, ça aide énormément.
_

« Dans quelle agence de mannequinat aimerais-tu travailler ? »

– Je n’ai pas de préférence au niveau des agences, je les suis toutes.

« Le mot de la fin ? Où est-ce-que l’on peut te contacter ? »
– Vous pouvez me suivre sur mon compte pro Facebook Ophélie Bâ, pour l’instant. Merci !

Par Leslie NZUZI K.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s