Lamine Babacar : Découverte d’un Art nouveau

J’ai fait il y a de cela quelque temps par le canal d’un ami la découverte de ce jeune homme au nom de Babacar Lamine Ndaw, un jeune dessinateur très talentueux et passionné. Son travail m’a beaucoup plu et intéressé je me suis donc approché de lui et à  mon tour j’ai voulu que vous le découvriez. 

Je m’appelle Babacar Lamine Ndaw, j’ai 19 ans et je suis en ce moment en année sabbatique. Je dessine depuis plus de 10 ans. Je suis passé par diverses techniques du dessin, en commençant par le manga pour ensuite m’orienter vers d’autres domaines histoire de créer un style qui m’est propre. Je ne peux pas dire que j’ai « découvert » ce talent ni qu’il m’est tombé dessus par hasard. J’ai travaillé dur pour arriver là où j’en suis et c’est ce qui fait mon parcours. Même si on m’a souvent dit que j’avais un niveau de dessin au-dessus de la norme quand j’étais plus petit. J’ai aussi été influencé par ma sœur artiste quand je vivais au Sénégal, c’est une des personnes qui sont la cause de tout ça je pense bien. Merci à eux tous d’ailleurs.

Ma vision du monde expliqué avec la même éloquence que dans un livre serait mon message. J’ai créé un personnage, un héros fait à mon image qui s’appelle le « Skyzwalker  » et qui apprends le monde tel qu’il est, et l’explique en pointant du doigt les défauts présents dans notre société. Comme ce dessin que j’avais fais où il rencontrait des gens dans la rue tellement absorbés par leurs téléphones qu’ils ne voyaient pas où ils allaient. J’avais fais une description où j’expliquais comment le héros les voyait et sa déception par rapport à ça. Et ça, justement, c’est mon point de vue qui était dit dans la description. Je fais passer ses aventures (au héros) comme une sorte de voie où il rencontrera les vices de l’humanité, mais il devra aussi faire face aux siens pour devenir un vrai super héros, un peu comme une personne menant sa vie pour atteindre un idéal qu’il s’est fixé. Mon message est là. Dans le partage de ma vision des choses, et de la vie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon rêve depuis pas si longtemps que ça d’ailleurs, est de vivre de ma passion. J’ai grandi avec des voix autour de moi qui me disait que je ne pourrai pas vivre de ça et j’ai fini, malheureusement par le penser. Mais grâce à un bon nombre de personnes qui ont su me redonner espoir, confiance en moi et en mes capacités, j’ai pu me mettre ce rêve comme objectif dans ma vie.
Il y’a des gens de mon entourage proche qui ne prêtent pas vraiment attention à ce que je fais, où juste un peu. D’autres m’apportent leurs encouragements à leurs manières et d’autres encore qui me supportent un peu plus dans mes démarches en parlant de moi autour d’eux. Il y a vraiment de tout et je ne pourrai pas dire si oui ou non, mes proches me soutiennent dans mon choix de carrière. Il y a vraiment un tout, et les avis sont plutôt bon. Mais ça, ce n’est que mon point de vue. Il se peut qu’il soit tout autre. Malgré tout ça, je reste optimiste sur mon avenir et je fais tout pour qu’il soit positif.

J’essaye de commencer un commerce sur mes dessins, mais dans le milieu d’où je viens, l’art n’est pas vraiment vu comme quelque chose dans lequel on ne mettra ne serait ce que 50 euros. Pour eux, le dessin n’est pas un vrai travail car ils ne voient que le résultat final, ils n’imaginent pas les heures passées à faire les croquis, à dessiner, échouer, recommencer, réfléchir à un dessin qui marquera et fera le bonheur du demandeur, aller chercher ses inspirations etc… Et je trouve que c’est une vraie insulte pour chaque artiste, quand on minimise son travail à cause du fait que les gens ne se mettent pas à sa place.
Malgré le fait que j’ai un bon niveau en dessin, il serait impossible pour moi de donner des cours, car en étant autodidacte, il y a une tonne de chose que je dois apprendre à faire. Et ce qui est marrant c’est qu’on m’a déjà dit que je faisais le faux modeste en disant cela. Mais encore une fois, le travail qui est à faire derrière, n’est pas vu par le grand public.

Pour le futur, inshaAllah, une exposition en collaboration avec un grand ami photographe à moi est en cours de préparation. Il n’y a pas encore de date, mais espérons que tout se passe bien et que je puisse enfin communiquer le lieu et tout ce qui va avec, en priant pour qu’il y ait le plus de monde possible. D’ailleurs je compte sur le web magazine Manenzi pour m’aider.

On peut me contacter sur Instagram au nom du « TheSkyZwalker » et bientôt sur une page Facebook que je dois faire, qui s’appellera « Bab’s Dessinateur« .

Merci du fond du cœur pour cet interview, ce fût un plaisir.

Interview par Leslie Nzuzi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s